Je suis un maker

Questions

  1. Documents à joindre avec les visières
  2. Je veux participer, comment faire ?
  3. Comment faire une visière ?
  4. Quelle est la différence entre PLA, ABS et PETG ?
  5. Je fabrique des visières. Quelles précautions dois-je prendre ?
Je veux participer, comment faire ?

Il y a plusieurs manières d'apporter sa contribution :

  • devenir "maker" : utiliser son imprimante 3D pour fabriquer des supports, et assembler des visières,
  • solliciter son réseau, ses connaissances, démarcher des partenaires, pour fournir des matières premières aux makers : élastiques, feuilles transparentes, rouleaux de PLA/PETG,
  • relayer cette plateforme et faire connaître notre action à celles et ceux qui expriment des besoins,
  • conseiller les makers débutants ou nouveaux arrivants ,
  • faire transiter la matière première ou les produits finis lorsqu'il n'existe encore aucune liaison, uniquement lors d'un déplacement autorisé et muni(e) d'une attestation de déplacement en règle, en respectant strictement les gestes barrières en vigueur.

Inscrivez vous en tant que maker sur ce site avec le lien maker -> inscription

18.jpg

Comment faire une visière ?

Vous aurez besoin par visière de :

  • X cm d'élastique
  • 1 Feuille pour transparent
  • Un support a imprimer

19.jpg

Liste des supports imprimables

Quelle est la différence entre PLA, ABS et PETG ?

Pour les supports de visières fabriqués à l'imprimante 3D, les matières premières utilisées sont principalement l'ABS, le PLA et le PETG.

Le PLA est une matière plastique d’origine végétale, utilisant communément de l’amidon de maïs comme matière première. Comparé aux autres matériaux utilisés en impression 3D, il fond à plus basse température et n’est donc pas compatible avec la stérilisation pratiquée en milieu hospitalier.
Il peut cependant être désinfecté à froid avec un produit détergent ou avec désinfectant virucide.

Le PLA, l'ABS et le PETG supportent assez bien l'alcool pour la désinfection.

21.jpg

Je fabrique des visières. Quelles précautions dois-je prendre ?

Chacun(e) d'entre nous peut paraître en bonne santé, mais être potentiellement infecté(e). Soit les symptômes ne sont pas encore apparus, soit nous sommes porteur asymptomatique (porteur sain).

Si vous avez le moindre symptôme ou doute, ne produisez pas ! Attendez la guérison (+ période de précaution après la disparition des symptômes) avant de reprendre.

Aussi, pour fabriquer des visières, il faut se comporter comme si on était infecté durant le processus de fabrication : porter un masque et/ou une visière, et des gants neufs. A défaut de gants, il faut se laver les mains très régulièrement, à l'eau savonneuse, ou avec du gel hydroalcoolique.

Une fois la production terminée, il est préférable de nettoyer chaque visière avec de l'eau de javel diluée à 10% dans de l'eau froide, ou avec de l'alcool à plus de 70%, et de la sécher avec du papier absorbant à usage unique. Emballer la quantité à livrer dans un sac refermable permet ensuite de bien la protéger.

Il faut expliquer à ceux à qui on destine les visières comment elles sont fabriquées.